Les sportifs, qu’ils soient en herbe ou de haut niveau soumettent leur corps à rude épreuve. Ils doivent se maintenir au meilleur de leur forme que ce soit pour continuer à honorer leurs engagements quotidiens ou pour se maintenir au top de leur forme dans la compétition.

La microkinésithérapie est recommandée dans le milieu sportif à but préventif et curatif.

Source : © Citation Sport

En préventif , le microkinésithérapeute va rechercher toutes les traces d’agressions subies par l’organisme qui n’ont pas été évacuées. En effet une blessure ancienne peut laisser une mémoire tissulaire et entraîner des récidives ou des lésions à distance. La correction de ces mémoires traumatiques permettra au sportif d’entamer sa saison sans séquelles des années précédentes. De nombreuses évaluations effectuées en milieu sportif ( football, basket…) sur plusieurs saisons ont démontré une diminution du nombre de blessures des joueurs et une réduction du temps de récupération. En effet un organisme « sain » récupère mieux qu’un organisme qui n’a pas réglé d’anciens problèmes.

En curatif , la microkiné est un précieux allié aux traitements conventionnels, elle prend en compte le patient dans sa globalité que ce soit sur le plan physique ou émotionnel. Une blessure intervient souvent à une période où le sportif est soumis à des difficultés extérieures (stress, remise en question, surmenage…) et la blessure est la conséquence de plusieurs facteurs. La séance de microkiné va permettre de remonter à l’origine du problème pour stimuler le processus de réparation de l’organisme (diminution du temps de récupération) mais aussi de corriger les causes de la fragilité (diminution des risques de récidive).
De plus il n’ y a pas de contre-indication à intervenir rapidement sur une blessure puisqu’il n’y a pas de manipulation.

La microkinésithérapie est également reconnue pour optimiser les performances des sportifs en réduisant le stress et l’anxiété. Albert Falette, entraineur du Tours Football Club  suite à l’intervention d’un microkiné en décembre sur ses 22 joueurs :

« Il y a eu une séance de microkiné, puis il y a eu une équipe qui est montée en puissance en janvier, février, mars … 11 matchs sans défaite : un très bon niveau »

« Par rapport à l’intervention le constat est qu’il y a eu moins de blessés, 4 mois sans problèmes musculaires ! »

« 11 matchs d’affilés pratiquement avec les mêmes joueurs… des joueurs plus attentifs, plus concentrés, plus ouverts, plus costauds, plus résistants, plus d’énergie sur les matchs de haut niveau »

Puis Avril, baisse de régime, période de doute avec notamment la blessure d’un joueur et l’intervention chirurgicale d’un autre. C’est alors qu’une 2ème intervention en microkinésithérapie est programmée pour l’équipe.

« Puis la 2 ème intervention sur 11 joueurs clés… Et mieux dès le mois de mai (3 victoires, 1 défaite, 1 nul). L’expérience est bénéfique, avec des coïncidences évidentes, et donc l’idée de faire 2 à 3 interventions de microkinésithérapie la saison prochaine. »

« C’est une complémentarité importante. »

Retrouvez toutes les évaluations effectués en microkinésithérapie sur :
https://microkinesitherapie.fr/evaluation-effectuees/

Leave a Reply